I Am Stramgram en tournée

I Am Stramgram continuera de défendre sur scène son premier album “Tentacles” avec une nouvelle série de concerts, dont Les Trois Baudets à Paris le 6 juin.

2 juin - Cultura Showcase, Mérignac

06 juin – Les Trois Baudets, Paris

07 juin – L’Alternateur, Niort

19 juin – L’Antirouille, Talence

29 juin – Les Z’Arpetes, Villenave D’ornon

19 juillet – Les Valseuses, Vannes

20 juillet – Le Cargo, Arzon

23 juillet – Brive Festival, Brive la Gaillarde

27 juillet – Festival au Fil du Son, Civray

11 août – Hoop’Festival, Excideuil

Résidence de création croisée aux collèges Jean Zay et Jules Ferry avec Daguerre

Entre les mois de février et mars, les élèves de 4 ème D du collège Jules Ferry de Mérignac, et les 5 ème 4 du collège Jean Zay de Cenon, ont accueilli dans leurs classes l’artiste musicien Daguerre

Les Parcours Autour de la chanson : des Mots et des Rythmes sont pensés et construits par les équipes pédagogiques, les partenaires culturels locaux et des artistes intervenants avec une volonté commune : éveiller la créativité et construire un projet artistique où chacun puisse trouver sa place.  Ces parcours sont proposés et soutenus par l’Education Nationale, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le conseil départemental, les établissements scolaires et culturels, ils invitent les collégiens à découvrir et à se saisir du cheminement de la création artistique.

Après la belle aventure partagée avec Guillo l’année dernière, les collèges Jean Zay, Jules Ferry et le Krakatoa ont renouvelé l’expérience artistique avec les classes de 5ème et 4ème, en invitant en résidence de création l’artiste musicien Daguerre.daguerre

Dans chaque classe, le musicien a fait connaissance avec les élèves, ils ont échangé sur leurs écoutes et leurs pratiques de la musique écoutée et jouée. Daguerre les a invité à réfléchir sur les thèmes, à penser le message qu’ils voulaient faire passer à travers leurs chansons. 

Les élèves de Mérignac ont déposé dans leur chanson On y pense leurs craintes, leurs peurs quant à l’avenir écologique de la Terre et les comportements de nos sociétés. Les 5 ème de Cenon parlent d’eux, de tous les espoirs naissants de l’adolescence et de leurs rêves dans leur chanson Nous.

Les mots des 5 ème 4 du collège Jean ZAY à Cenon

“J’ai bien aimé travailler avec un musicien même si c’était compliqué!”

“Créer, chanter sur une scène, c’était super.”

“Au début, j’avais peur, mais après, c’était bien!”

“C’était la première fois que je chantais sur scène et c’était super”.

“Daguerre, il était chouette!”


Les élèves accompagnés de Daguerre et de leurs professeurs ont présenté leurs morceaux sur la scène du Chaudron à Mérignac.

 

 

 

Les mots des élèves du collège Jules Ferry à Mérignac

Les mots des élèves du collège Jules Ferry à Mérignac

 

” Une expérience unique, riche en émotions ! Une intense traversée de toutes les étapes de création d’une chanson, partagée avec les collégiens et leurs professeurs. Il y a toujours un côté magique de partir d’une page blanche le lundi, et se retrouver, sur scène, quelques jours après, le vendredi, à interpréter avec les élèves leurs propres créations. “ Daguerre

 

VIDEO : Sahara (live)

Sahara dévoile un premier live sur le titre Felicidade extrait du 1er album Colibris

Realisation, Montage – Florian Duboé

Enregistrement, mixage, mastering – Çağatay Şen

 

VIDÉO : Nouveau clip de Poumon

Le trio Poumon, à l’univers obscur teinté d’enfantillages, présente son nouveau clip éponyme, extrait de la mixtape Dig in Me parue en octobre dernier. Après “Gardenning”, ce nouveau clip marque la continuité de la collaboration audiovisuelle avec le réalisateur sud-africain Drew Cox.

Réalisé par Drew Cox

Produit par Salad Cream Production

Mixtape Dig in Me

 

 

LE PRINTEMPS DU KRAKATOA AU CHU DE BORDEAUX

Musique et culture à l’hôpital… Un partenariat  toujours plus riche et inspirant !

La saison culturelle du Krakatoa au CHU de Bordeaux redémarre en ce mois de mai 2018.  Avec cette année encore, de beaux rendez-vous au programme… Ateliers, concerts, déambulations musicales dans les services (y compris en secteur protégé), résidences de création, rencontres humaines et artistiques seront proposés dans plusieurs pôles et services du CHU.

Un partenariat renouvelé mais de nouvelles propositions artistiques et de nouveaux lieux investis !

L’isolement que peuvent vivre les personnes hospitalisées et leurs familles crée souvent une distance. Aussi, faire entrer la vie culturelle au sein même de l’hôpital permet d’aller au-delà de cette mise à l’écart. Ainsi, de nouvelles formes d’échanges sont proposées à travers ce partenariat à la personne hospitalisée, lui redonnant ainsi accès à sa capacité d’intégration et de réflexion sociale. Grâce aux relations de confiance et de compréhension mutuelle qui ont pu être tissées au fil de ces riches années de collaboration entre notre structure et le CHU de Bordeaux, l’ouverture de l’hôpital à la création musicale se réalise pleinement.

Faire perdurer ce lien, c’est contribuer à la mise en place d’un pont solide entre l’hôpital et la cité.

L’hôpital, à travers l’intervention d’artistes, devient lieu de culture et permet une rencontre privilégiée avec la création artistique. Ces instants partagés entre la personne hospitalisée, sa famille, les soignants et les artistes sont des fenêtres ouvertes sur l’extérieur, créant de nouveaux espaces d’expression et de communication durant l’hospitalisation.2018_CEIBA_KALY

Nous proposons et organisons, tout au long de l’année, dans le cadre de ce dispositif, des interventions musicales  pour et avec les patients, les soignants, les familles et les artistes, afin de permettre à tous de partager un moment précieux d’échange autour d’actions musicales adaptées, privilégiant la rencontre individuelle et intimiste.

Nous explorerons bientôt de nouveaux espaces et pôles du CHU de Bordeaux en concertation avec la médiatrice culturelle du CHU, les équipes soignantes et services qui sont toujours plus nombreux à nous solliciter.
Ces actions musicales, artistiques, culturelles sont proposées et coordonnées par une équipe investie et passionnée. Elles sont encadrées par les médiatrices du Krakatoa et du CHU de Bordeaux.
Le personnel soignant est pleinement associé au projet, chacun pouvant s’investir et participer à cette rencontre artistique. Les artistes au cœur des propositions, sont également associés à la construction de ces rendez-vous.

Ce projet a reçu le soutien de la DRAC, l’ARS et la Région Nouvelle-Aquitaine et du CHU de Bordeaux dans le cadre de l’appel à projets «Culture et Santé».

Découvrez les projets Culture et Santé sur leur site internet, et suivez les actualités de la culture au CHU de Bordeaux sur le site .

FORMA #3 : Le 15 et 16 Juin à Limoges

FORMA est le forum de rencontre des professionnels de l’accompagnement dans les musiques actuelles, des musiciens et des porteurs de projets de Nouvelle-Aquitaine en recherche d’informations, conseils et contacts. 

VENDREDI 15 ET SAMEDi 16 JUIN / Dès 10h

CONFERENCES ET RENCONTRES PROS

- Les coopérations écoles de musiques et acteurs musiques actuelles
- Le développement artistique et l’info-ressource en Nouvelle-Aquitaine
- Le compagnonnage et les résidences croisées à l’échelle du Massif Central

SAMEDI 16 JUIN / Dès 13h30

SPEED MEETING ET TABLES RONDES

En rendez-vous individuels :
– Structurer et développer son groupe/projet
– Produire et booker des concerts ou une tournée
– Etre visible dans les médias
– Communiquer sur son groupe/projet
– Faire un point administratif et juridique
– Gérer et percevoir ses droits d’auteur
– Se préparer techniquement à un concert, tournée, résidence
– Enregistrer son EP/album en studio

En tables rondes collectives :
– Autoproduction, financement participatif, label… Quelle solution pour mon EP/album ?
– Comment trouver des dates et s’exporter au delà de sa ville, région ou pays ?
– Dirigeant bénévole dans le milieu associatif : une responsabilité morale, humaine et légale.

Événement co-organisé par le Réseau des Indépendants de la Musique, le DAV Massif Central et la Fédération Hiéro Limoges.

Inscription à partir du 17 Mai

Event facebook 

Blackbird Hill en tournée

Blackbird Hill continue de défendre Midday Moonlight en tournée et rode de nouveaux morceaux, encore exclusif au live. L’univers du groupe prend toute sa dimension sur scène, les chants s’accordent à l’affrontement entre guitare et batterie, pour délivrer des compositions énergiques aux accents incantatoires.

 

05/05 – La Belle Lurette – Saint Macaire (33)
12/05 – Concert privé – Mont de Marsan (40)
13/05 – Apollo Royal Dancing w/ The Limboos – Lauzun (47)
18/05 – Charleston Café – Amiens (80)
19/05 – Café de la Poèterie – St Sauveur en Puisaye (89)
24/05 – Gibus w/ The Delta Saints – Paris (75)
25/05 – Espace El Doggo – Limoges (87)
31/05 – IBoat, DJ Set – Soirée Black Bass Festival – Bordeaux (33)
07/06 – Relâche Festival w/ Make Overs – Bordeaux (33)
16/06 – Jazeneuil en Fêtes – Jazeneuil (86)
17/06 – Bistrot Culture – Ainay le Château (03)
22/06 – O Passage – Lacanau (33)
30/06 – Skate à l’Ouest – Libourne (33)

Les formations de la Pépinière : Prochaines sessions

Interface entre les artistes et l’environnement professionnel, l’ “accompagnateur” conseille, soutient, retranscrit un projet artistique pour le rendre intelligible pour mobiliser des partenariats. Cette fonction implique des compétences mais aussi une posture. Des connaissances, des savoir-faire mais aussi (surtout ?) des savoir-être.

Dispositif d’accompagnement artistique reconnu nationalement, la Pépinière du Krakatoa et Webset proposent désormais des stages pour vous former ou former vos salariés à ces questions.

Prochaines sessions :

Nimes (Paloma), les 25, 26 et 27 juin 2018

Bordeaux-Lormont, les 2, 3 et 4 juillet 2018

Objectifs principaux :

  • Placer l’accompagnement dans son environnement multi-partenarial
  • Interroger la relation accompagnant/artiste
  • Donner des outils de lecture des projets artistiques

Quelques thèmes abordés : statut de l’artiste, droit de la propriété intellectuelle, les contrats de la musique, méthodologie de projet, stratégies de développement…

En savoir plus…

Voir le contenu détaillé de la formation

Renseignements complémentaires, prix des stages, possibilités de financement et infos pratiques :

Webset Formations - David LOUIS : 05 35 54 19 23 ou formation@webset.fr

Retour sur le Goûter-Concert – Toto & les Sauvages

 

Samedi 28 avril dernier, nous avons accueilli Toto & les Sauvages, la chorale hippie-pop aux inspirations aussi variées que ses membres sont éclectiques. Vêtus de paillettes, de couleurs et de traits bleutés sur leurs yeux, les musiciens et chanteurs ont su ravir les oreilles des plus petits et des plus grands.

Rendez-vous trimestriels privilégiés des Krakakids depuis 9 ans, le goûter-concert est une proposition musicale adaptée aux jeunes oreilles, avec un concert de 45 minutes à la puissance sonore et à la jauge réduites. A cette occasion, le Krakatoa ouvre ses portes aux enfants, amis et familles pour leur permettre de découvrir de nouvelles esthétiques musicales et proposent aux artistes locaux et nationaux de rencontrer un nouveau public ! A la fin du concert, et juste avant le goûter, un bord de scène est organisé pour échanger avec les artistes.


 

Toto & les Sauvages  se produisent comme ils respirent, la bonne humeur, la joie de vivre. Les couleurs qui composent leur assemblée offrent dès leur entrée en scène un avant-goût de l’été. Ils délivrent un répertoire spontané, délivrant les pas de danse, déliant les cordes vocales, et même des Krakakids les moins téméraires ! Durant 45 minutes, nous avons eu droit à une véritable proposition de générosité et d’échange avec le public, avec des musiciens qui descendent dans le public, font chanter les enfants dans le micro, leur apprennent des pas de danse, leur parlent en anglais, en portugais… Tout les moyens sont bons pour créer du lien !

A la fin du concert, après deux rappels, réclamés avec enthousiasme, Didier réunit les musiciens et les enfants pour un bord de scène ouvert à toutes les questions des enfants …

“Comment vous vous appelez?” 

“De quels instruments vous jouez?” 

” Faites-vous des autographes?” 

” Quel est ce genre de musique que vous jouez?”

“C’est qui Toto ?”

 

Et les musiciens répondent, avec humour, avec des exemples, démonstration de violon, de clarinette, de compétences en bruitage animalier, récit de leur rencontre…

 Les échanges illustrés par Sophie Vialettes, Sauvage illustratrice :

 

Après s’être autant dépensé, il ne manquait plus que le goûter, qui était délicieux, il n’en est pas resté une seule bouchée… Nourris de musique et de gourmandise, les Krakakids ont pu repartir chez eux, non sans faire un arrêt dans le hall pour faire signer quelques autographes et prendre des photos avec les artistes !

 

Merci Toto, merci les Sauvages, et merci les Krakakids ! A très bientôt !

 

 

 

 

 

“Ferme ton bec” – Création d’un paysage sonore avec l’école ACHARD et la Bibliothèque de Bacalan

Désireuse de construire un échange artistique, culturel et créatif qui permettra la rencontre, la découverte et l’échange dans le quartier, La Bibliothèque de Bacalan est allée à la rencontre du pôle Médiation Culturelle du Krakatoa. Ensemble, nous avons pensé plusieurs actions de médiations autour de la musique et la danse. La Bibliothèque a convié l’école Achard et la classe de Caroline Raguin pour participer activement à la création d’un paysage sonore et musical autour d’un ouvrage jeunesse. Nous avons invité Nicolas Blazy, musicien multi instrumentiste pour accompagner les élèves dans cette expérience.

Créer un paysage sonore c’est assembler des sons plus ou moins évocateurs, dans une architecture sensible hors des concepts de mélodie, de rythme et d’harmonie. Le compositeur joue davantage sur les paramètres de timbre, intensité, densité, masse sonore, et sur le pouvoir émotionnel du son.

Un paysage sonore concret peut devenir “musique” à notre oreille, un instant donné, par la magie de notre imaginaire musical. L’écoute devient musicale “lorsque le son perd sa fonction de miroir d’un objet, d’un état, d’une situation sociale, pour entrer dans la poésie et la subjectivité“.

Un paysage sonore, c’est aussi le moyen de raconter une histoire, de l’illustrer grâce aux sons, aux bruits, à la mélodie qu’elle nous évoque.


Ferme ton Bec est l’album jeunesse choisi par les enseignants, les bibliothécaires, le musicien et les médiatrices du Krakatoa pour cet atelier de mise en son et d’éveil à la création musicale.

"Ferme ton bec !"Ferme Ton Bec est le prénom du neuvième petit poussin de la fratrie. Il tient son nom d’une (pas si) mauvaise habitude qu’il a de parler sans arrêt et de poser des questions (pas si) impertinentes à tout bout de champs… Un beau jour, lassé par les moqueries et les remarques de ses frères et sœurs poussins, et des autres animaux de la basse cours, Ferme-ton-bec s’enfuit dans la forêt… Mais sans lui, le soleil ne se lève plus, dans la ferme, les animaux perdent la tête et font des choses qui ne leur ressemblent pas (le cochon prend un bain, la vache fait l’acrobate, l’oie s’ennuie…). Si bien, que la poule, la maman, décide de partir à la recherche de Ferme Ton Bec. Malheureuse comme les pierres, elle le cherche partout, pour le retrouver… En train de poser encore des questions aux habitants de la forêt ! Tous deux, heureux de se retrouver décident de rentrer ensembles au « bercail ». La maman fixe des conditions pour un bon vivre ensembles : tu ne coupes pas la parole et tu tournes 7 fois ta langue dans ton bec avant de poser n’importe quelle question… Et Ferme ton bec impose sa condition : il ne veut plus porter ce drôle de prénom ! Il s’appellera Grand-Ouvert…

La première rencontre

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe 16 mars, nous avions rendez-vous à 9h00 à l’école maternelle Achard pour faire connaissance avec les élèves. Les enfants nous attendaient sagement, nous avons pris place dans la ronde pour faire les présentations. Il y avait Lili et Mathilde, médiatrices culturelles, Nicolas Blazy, musicien multi-instrumentiste et expérimentateur sonore, et Jeanne qui est en service civique au Krakatoa.  Nous avons raconté nos métiers et expliqué l’atelier : ce qu’est un paysage sonore, ce qu’est la création (souvent confondu avec la « récréation »…)…

Nous avons aussi échangé sur la musique en général. Qu’est-ce qu’on écoute dans cette classe ? Et nous sommes ravis de constater que les goûts musicaux sont très variés ! Du jazz, la reine des neiges, « La chanson d’Afrique » ou encore « tous les arcs-en-ciel du monde »….

Nous nous sommes entraînés au jeu du Chef d’Orchestre pour percevoir les rythmes et l’amplitude sonore que nous pouvons avoir et nous avons écouté le silence et pris conscience de tous les petits sons et bruits qu’on peut faire sans s’en rendre compte ! Nous avons aussi fixé quelques règles : on ne coupe pas la parole, on ne fait pas de bruit quand Nicolas enregistre un camarade, et on fait travailler notre imagination !

Nous sommes repartis très enthousiastes à l’idée de créer ce paysage sonore avec les enfants, et touchés de la réciprocité de cet échange

« Nous sommes libres de joie ! » s’exclame une élève pour se dire au revoir !

Le premier atelier de création

clapotis_mains

La deuxième rencontre a eu lieu le mardi 20 mars à l’étage de la bibliothèque de Bacalan, dans l’espace jeunesse. Nicolas avait amené tout son materiel d’enregistrement, et plein d’instruments loufoques (un clavier d’ordinateur, de vieilles boîtes en fer blanc, des bocaux de riz ou de nouilles…). Les bibliothécaires avaient prévu une caisse pleine de petites percussions. L’expérimentation pouvait enfin commencer.

oeufs_qui_craquentComment reproduire le bruit des œufs qui éclosent ? Comment reproduire le bruit des pas de l’oie, du vent dans les arbres, de la nuit ? Autant de questions qui poussent à imaginer, à créer, et à se laisser guider par la mélodie des objets du quotidien. Et on découvre de nouveaux usages à ces objets oubliés, une nouvele utilité qui leur donne un charme nouveau…

 

 Le deuxième atelier de création

achard 2Cette fois ci, l’enregistrement était plutôt consacré au texte de l’album et à son interprétation. Mais comment imiter la voix d’un cochon qui parle ? C’est très dur… Chacun avait beau essayer, s’efforcer d’imaginer la voix du cochon qui parlerait en français, les tentatives étaient infructueuses à chaque fois : un coup c’est le grognement du cochon, et l’autre la voix normale… Heureusement, ils formaient une vraie équipe, répétant ensemble le texte qu’ils avaient appris avec leur maîtresse et ils s’encourageaient : « Tu vas réussir ! », s’exclamait une élève.

 

« L’idée du projet d’interprétation sonore du conte « Ferme ton bec ! » a été de mettre à la disposition des enfants tout un panel d’objets divers qui selon les manipulations allaient évoquer les différentes étapes du conte.

Il y a donc eu une phase d’exploration et de manipulation collective par les enfants qui nous a permis d’insister sur l’importance première de l’écoute et du silence qu’il est nécessaire d’instaurer afin d’imaginer le potentiel de tel ou tel son. Le groupe était très respectueux, investi et volontaire dans la phase de recherche. Ils se sont montrés plus timide lorsque nous sommes passés  à la phase d’enregistrement, exercice qui peut se révéler intimidant, en particulier lorsqu’ils devaient parler « à la manière de … ». Mais ils se sont montrés très courageux.

J’ai pris un réel plaisir à faire cet atelier avec eux et je remercie chaleureusement leur institutrice, Caroline Raguin, pour son accompagnement ainsi que sa participation. »

Nicolas Blazy