Mon Beaudésert – Cartographie sonore et musicale du quartier

Entre les mois d’octobre 2017 et mars 2018, le quartier Beaudésert a enivré le Krakatoa et le Krakatoa a enivré Beaudésert… des rencontres aux ateliers de création, des concerts aux enregistrements en passant par des conversations emmitouflées et un dîner en musique… “Mon Beaudésert” raconte le quartier par des notes, des sons, des bruits, des mots, des paroles, des images…


La musique est universelle, c’est un dialogue… le quartier Beaudésert à Mérignac est multi culturel; les personnes qui y vivent ont de multiples origines, des rives de la Méditerranée à l’océan Atlantique, des Balkans à la Mer Noire, du Sénégal aux confins de l’océan indien, et des six cotés de l’Hexagone. Ne pourrait-on tisser entre tous par le lien de la musique, l’histoire commune des habitants de Beaudésert ? Valoriser la culture de chacun; la mettre en dialogue avec celle de l’autre, en s’attachant à tous les âges de la vie; en ayant une attention particulière pour la transmission entre les générations, dans la famille.

maison-des-habitants-2

Forts de ces intentions, Le Krakatoa et le Centre Social et Culturel de Beaudésert ont suivi ce fil rouge et ont construit ensemble, en partenariat avec la Ville de Mérignac, un riche et beau projet autour des musiques actuelles et de la création artistique auquel, les artistes et les habitants du quartier ont été pleinement associés.

Des rencontres, des relations, des liens tissés par la musique

  • Un artiste musicien et expérimentateur de sons en immersion dans le quartier

Nicolas BlazyNicolas BLAZY est jeune musicien bordelais, multi-instrumentiste et expérimentateur de sons. Il joue dans différentes formations musicales (Sbonk, Terra Délia) et fait partie de différents collectifs de musiques expérimentales (comme Composite) dans lesquels il explore la synthèse sonore, le travail sur synthétiseurs, ainsi que les techniques de prise de son allant de la captation à la diffusion. Il puise son inspiration dans les sons du quotidien, les sons que l’on entend en ville mais également les sons plus subtils qui habitent les campagnes ou bien les espaces déserts.  Pour lui, l’inspiration se trouve en tous lieux, pour peu que l’on sache la chercher.

 

Nicolas a suivi le projet de près comme de loin… parfois en retrait pour enregistrer des conversations, capter des mots ou recueillir des instants; et parfois au centre des ateliers pour initier les plus jeunes à la recherche sonore et à la captation.

En se baladant, en discutant, en écoutant, en rencontrant les personnes et en observant… il a collecté près de 8h de sons, bruits, pépiements, musiques, bavardages, témoignages… 

Grace à ces extraits sonores et ces rencontres il a pu livrer une interprétation musicale du quartier et proposer une cartographie sonore du quartier de Beaudésert.

  • Des conversations

Tout au long de ces mois, nous sommes allées à la rencontre de ceux qui vivent et traversent le quartier, nous avons fait connaissance et échangé sur la musique, ce qu’ils écoutent, sur les bruits et les sons de leur quartier…

vous écoutez quoi chez vous? Vous écoutiez quoi quand vous étiez plus jeunes ? Vous alliez voir des concerts ? Où écoutez-vous la musique ? Est-ce que vous avez des CD chez vous ? Depuis quand vivez-vous dans le quartier ?  Quelle musique, quel son choisiriez-vous pour représenter le quartier ?

Nous avons fait connaissance avec les personnes qui apprennent le français, avec les enfants du quartier, les familles…  Nous avons également rencontré plusieurs fois les jardiniers de Beaudésert dans les jardins partagés pour des conversations emmitouflées…

Ces échanges ont été enregistrés et imprègnent la cartographie sonore et musicale du quartier.

Un pas de côté, et on se retrouve à la campagne au milieu du quartier.

Un pas de côté, et on se retrouve à la campagne au milieu du quartier.

Autour de boissons chaudes, nous avons partagé avec les jardiniers une discussion spontanée sur ce qu’ils écoutent, ce qu’ils ont écouté.

Certains racontaient des expériences de concerts, en tant que fan ou non.  D’autres ont évoqué leur passé argentin révolutionnaire, pour qui la musique est politique. Une jardinière sans jardin chantait des chansons traditionnelles portugaises et partageait son amour pour Linda de Suza… le plus jeune nous a fait écouter ses morceaux favoris du moment et les artistes maghrébins qu’ils apprécient. Un autre évoquait ses sorties dans les boites de nuits au Portugal, il y a quelques années, où il écoutait du ABBA, ACDC, Led Zeppelin et du disco.

 

Nuages_de_mots

A travers ces simples échanges autour de la musique , nous avons parlé de leur quartier, de leur maison, de leurs pays et de leur vie… Au cours de ces discussions, chacun était libre de s’exprimer, de raconter ses goûts et son humanité.

Les personnes habitant ou traversant Beaudésert ont partagé leur vécu du quartier et ont découvert aussi la façon dont l’autre voit et vit ce même endroit. En cela chacun a témoigné de son humanité et a reconnu celle des autres.

Ces échanges ont participé pleinement à notre recherche sur la concertation autour des Droits Culturels, organisée avec la Nouvelle Aquitaine et la Ligue de l’Enseignement.

  • Des ateliers de création musicale et sonore

voleur_h_mNous avons invité l’artiste musicien Gregory Desgranges (Hectory) à la bibliothèque de Beaudésert pour écrire une chanson avec quelques enfants. Ensemble, ils ont échangé sur la musique,  sur ce qu’ils écoutent, sur le métier de musicien et ont choisi de raconter une histoire policière à travers leur chanson

Il se sont frottés à l’écriture de chanson et à l’enregistrement de chants et de voix !

Quelques enfants du quartier participants au temps de CLAS (Contrat Local d’Accompagnement Scolaire) ont aussi rencontré le musicien Nicolas Blazy. A travers plusieurs temps d’échanges, ils ont raconté leurs ressentis du quartier,  les sons perçus et imaginés dans les rues du quartier, les chemins qu’ils empruntent pour aller à l’école… Ensemble ils ont reproduit quelques sons et bruits avec des objets du quotidien comme une bouteille d’eau ou des fournitures scolaires.

Nicolas est également allé à la rencontre des élèves inscrits aux Temps d’Accueils Périscolaires pour récolter leurs sons ressentis par les enfants dans leurs rues, leurs maisons, sur le chemin de l’école“le vent qui souffle”,  “les voitures qui dérapent”, “les motos qui roulent vite”, “les chaises qui bougent dans l’appartement au-dessus de ma maison”, “les gens qui crient”, “et vous n’entendez pas un bruit assez important qui passe souvent ? …  les avions ! On s’est habitué, on ne les entend plus tellement !”.

Les enfants ont capté et reproduit les sons de leurs quotidiens, ces ambiances sonores et ces bruits concrets ont complété la carte sonore et musicale du quartier.

  • Des petits et grands concerts

Jérémie Malodj & Iza Scharff “Mon Beaudésert” a proposé aux différentes personnes vivant ou traversant le quartier de partager et de vivre plusieurs propositions musicales. Tout a commencé en septembre, pour les Portes Ouvertes de la Maison des Habitants, nous avions invité Toto & Les Sauvages pour illustrer les prémices du projet “Mon Beaudésert”.

…Chanter ensemble, danser, écouter, fermer les yeux, partager…

Lors de deux “Tout P’tits Concerts”, les tout petits accompagnés par leurs familles ou assistantes maternelles ont découvert  les chansons voyageuses de Iza Scharff & Jérémie MalodjPerrine Fifadji & Ophélia Hé ont également enchanté la Maison des Habitants et ont partagé un joyeux moment empli de douceur et de sonorités du monde.

Duo Kolingo est également venu partager quelques chansons brésiliennes et a expliqué le principe des “balances de concert” aux petits habitants curieux. Et, lors de notre conférence-concert Blues is roots , petits et grands se sont plongés dans l’histoire des musiques actuelles !

  • Un dîner en musique ! 

Comment mieux faire connaissance et échanger qu’en s’asseyant autour d’une table pour dîner? Avec de la musique qui plus est?

C’est avec joie que nous nous sommes donnés rendez-vous, un vendredi soir pour écouter Toto et les sauvages en partageant un bon repas. Le buffet était organisé par la Maison des Habitants, et nous avions invité les artistes à dîner avec nous ! Très joli moment de spontanéité, alors que les musiciens déambulaient entre les tables, quelques convives se sont saisi d’instrument et ont rejoint Les Sauvages ! 

Jouer du tambourin, faire vibrer le tome-basse, chanter, manger des petits fours, s’essayer à la guitare, danser, rire, applaudir… un joyeux instant suspendu !

Des moments de découverte pour les enfants avec des instruments à vent si intriguant…  Tout brillants,  pleins de petites vis et de petits pistons, les musiciennes n’hésitaient pas à montrer leurs clarinette et trombone et à inviter les personnes à essayer, émettre des couac et des petits sons pour expliquer leur fonctionnement.

MB_diner_toto

Dîner en musique – Toto & Les Sauvages – @Florence Robin

Une cartographie sonore, musicale et sensible du quartier

“La musique qui vous entoure a été composée à partir d’enregistrements des sons de votre quartier. Vous reconnaîtrez certainement les éléments sonores qui vous accompagnent dans votre quotidien. J’ai souhaité vous faire partager mon interprétation de ce lieu si particulier. Un lieu riche, divers, charmant et questionnant. Dès mon arrivée à Beaudésert, j’ai été frappé par le calme apparent qui y règne. Pourtant, continuellement les sons urbains nous parviennent, nous bercent, nous oppressent ou nous font rêver d’ailleurs. Cet ailleurs vous renvoie certainement à vos souvenirs, à votre histoire.”  Extrait de la note d’intention de Nicolas Blazy.

  • Ecoute collective 

3C’est au mois de mars que les habitants du quartier, enfant, élèves, jardiniers, mélomanes, artistes, médiatrices, animateurs, curieux se sont retrouvés à la Maison des Habitants pour écouter la cartographie sonore de Beaudésert.

Le fil rouge du projet était déroulé à travers la salle. Sur les murs et le sol étaient accrochés photos et mots collectés lors des moments vécus ensemble… qui ont fait de « Mon Beaudésert » une belle relation entre les habitants, les artistes, les familles, les jardiniers, les mélomanes, les animateurs, le Krakatoa…

2

Chacun s’est immergé, à sa façon, dans l’écoute.  Certains ont reconnu leurs voix, leurs sons, leurs bruits, d’autres découvraient une certaine poésie de leur quartier et quelques-uns se souvenaient…

La page de ce projet s’est joliment tournée…  mais on espère en ouvrir une autre ! Merci aux animateurs du centre social, aux artistes et à Nicolas Blazy, artiste multi-instrumentiste, à l’instrumentarium aussi riche que son imagination, et merci à toutes les personnes qui ont gravité de près et de loin autour de ce beau et riche projet…  

EQUIPE DE FOOT DANS LA SÉLECTION “SUBMIT A BAND” D’EUROPAVOX

Équipe de Foot est en 4ème position du TOP 10 européen de “Submit a Band” par la rédaction d’Europavox

“Submit a Band” est la seule opportunité de proposer un groupe à l’équipe éditoriale, et d’avoir une chance d’être présenté sur la sélection artistique d’Europavox.com.

Retrouvez l’ensemble de la sélection sur ce lien 

Fête de la petite enfance

La fête de la Petite Enfance c’était Samedi dernier… Et on y était ! 

Le pôle Action culturelle et la crèche la Farandole travaille main dans la main en cette fin d’année. Depuis quelques semaines déjà, de nombreux petits ateliers de découverte musicale ont lieu dans la crèche avec les tout petits et les artistes musiciens Iza Scharff (de Duozinho) et Jérémie Malodj pour les accompagner dans leurs premiers pas avec la musique.  Leurs inspirations cosmopolites font de ces moments des instants de partage, ou la mélodie est un langage et met en lumière l’universalité de la musique. En brésilien, en arabe, en français, peu importe la langue que l’on parle, si on la chante, tout le monde comprend, et peut partager les mêmes émotions, les mêmes sensations… Ces ateliers se poursuivront jusqu’en Novembre prochain !

Et c’est pour poursuivre cette découverte hors les murs, et permettre aux enfants de faire découvrir à leurs parents ce qu’ils font quand ces derniers ne sont pas là, que La Farandole a dédié un espace à la programmation jeune public du Krakatoa lors de la Fête de la petite enfance. Vous étiez nombreux au rendez-vous, petits et grands, enthousiastes et joyeux, dans le parc de l’hôtel de ville de Mérignac ce samedi 2 juin !

Pour cette occasion toute spéciale, le Krakatoa a programmé deux propositions musicales riches en couleurs et hautes en musique…

A l’ombre d’un bel arbre, immense et accueillant, nous nous sommes blottis, pour écouter et découvrir ces deux beaux moments de voyage…

Petits Pas Voyageurs

Petits_pas_voyageurs_3Spectacle musical tout jeune public, en cours de création (on vous en reparlera très vite) chante et raconte une histoire de découverte, pleine de sagesse et de poésie.  Les musiciennes Ceïba et Laura Caronni nous ont bercés, au rythme de leurs voix qui se tissent et se détissent, se métissent au gré de leurs influences des quatre coins du monde…

Boam Viagem !

Joué et chanté par Jérémie Malodj et Iza Scharff, une jolie balade autour du globe, qu’ils tiennent entre leurs mains. Boa_viagem_2 Les musiciens ont su nous faire rêver, et nous faire danser! Des regards complices ont du s’échanger car certains des enfants ont des rendez-vous réguliers avec ces deux musiciens, qui viennent faire des ateliers avec eux à la crèche…

 

Un grand merci aux artistes pour leur belle générosité et leur talent, ils nous ont offert deux très beaux voyages en musique !
Merci aussi à l’équipe de la crèche La Farandole de Mérignac pour avoir aménagé ce merveilleux espace si inspirant !