Krakatoa

ARCHITECTURE IN HELSINKI + YACHT

-

Les caméléons d’Architecture in Helsinki, en provenance de Melbourne mais désormais égaillés un peu partout sur la planète, sortent l’euphorisant EP „Heart it Races“, et posent les bases de leur album à venir, „Places Like This“, prévu pour le 14 août. Voilà ouvrage qui ne pourrait être plus éloigné de leur disque précédent, „In Case We Die“ (2005). Pétillant d’ondes électroniques, introduisant rythmes calypso et saveurs tropicales associés à des percussions par ventrées, ce nouvel assemblage de chansons est un coup de poing, de ceux qui vous bloquent soudainement la respiration. Une effervescence pop d’une fraîcheur brute à laquelle on n’était plus accoutumé.

Heart It Races
envoyé par architectureinhelsinki

Couronné d’une batterie métallique cinglante, « Heart it Races » s’érige au travers d’un clapotis de beats en collision permanente, de « nanananana » en canon en effondrements dancefloor, en passant par des élans bruissants et éclatants. Accompagné d’une vidéo brillamment colorée réalisée au Mexique par le réalisateur Kris Moyes, ce titre est prédestiné à devenir un hymne des soirées estivales. Toutes affaires cessantes, succombez à l’efficacité de ce glorieux single.

Précédés désormais par leur réputation de bêtes de scène, et auteurs d’un Places like This qui va éclabousser la planète de ses facéties trépidantes, Architecture in Helsinki font leur petit bonhomme de chemin. Ne restez pas sur le bord de la route…

Moitié de The Blow, batteur de Devendra Banhart et de tant d’autres, Jona Bechtolt n’a jamais su tenir en place. Derrière le nom et le foulard de YACHT

(Young Americans Challenging High Technology), il nous régale depuis trois albums de petites confiseries pop électroniques proprement irrésistibles. Sur scène, Yacht chante, vibre, danse autour de son laptop posé à terre puis l’invite à valser avec lui, ou saute dans un public à coup sûr irradié par ce drôle d’arc-en-ciel sonore.