Krakatoa

STUCK IN THE SOUND + HEY HEY MY MY + CALC

-

Après s’être forgé une solide réputation scénique, le groupe culte de la scène parisienne sort un album étincelant. Son élégance, sa virtuosité et son ambition en font le plus bel espoir rock.

Ce qui frappe de prime abord quand on découvre Stuck In The Sound, c’est cette efficacité que l’on croyait réservée aux groupes britanniques ou américains. Avec ses guitares acérées, ses rythmiques puissantes et une voix tout à la fois élégante et électrique, le groupe développe une musique essentielle, chaînon manquant entre la folie des Pixies, la puissance de At the drive-in et la classe des Smiths.

L’originalité de Stuck In The Sound réside dans cette forte identité musicale. Il ne s’agit pas de faire “à la manière de” (le groupe ne fera d’ailleurs jamais aucune reprise). Alors que d’autres consacrent davantage de temps à poser qu’à jouer, les quatre garçons ont préféré passer jour et nuit à bosser dans leur studio de l’Est Parisien pour y construire patiemment leur son.

Hey Hey My My, c’est un mélange très instinctif d’enthousiasme et de mélancolie. C’est avant tout une énergie débordante, c’est la fausse légèreté d’un folk épuré, comme pour mieux laisser vivre des textes qui vous nouent un peu la gorge… Mais leur goût pour les ballades entraînantes a toujours le même effet dévastateur : c’est sourire aux lèvres et refrains en tête que l’on quitte Julien Garnier et Julien Gaulier.

Dans l’espoir de goûter de nouveau à cette pop-folk aguicheuse et court vêtue, de visiter encore une fois Merryland, l’univers intime et envoûtant de Hey Hey My My

Avec la régularité d’une comète reviennent les bordelais CALC et leur nouvel album. Depuis 10 ans maintenant, le quintet devenu quartet s’applique à jouer une pop vaporeuse, atmosphérique et précieuse dont la richesse et la volupté ont toujours étonné. Malgré, ou grâce à d’énigmatiques pochettes (et leur nouvel album n’y échappe pas), les albums de CALC ont depuis toujours recelé d’innombrables secrets et mystères qui font de lui un groupe à part. 10 ans tout rond que Julien Pras est sorti de sa chambre pour mettre en musique ses démons et ses aspirations, ce sixième album, Dance of the Nerve qui sort aujourd’hui sur Vicious Circle, prouve que sa sensibilité n’a pas pris une ride.