Krakatoa

ZITA SWOON +GATHA

-

Zita Swoon sont des nomades culturels. Enregistrée ou exécutée en scène, leur musique constitue un périple à travers une tradition musicale. Qu’elle fasse escale au pays du folk et du blues, soit même qu ’elle pousse jusqu’à celui du disco des années quatre-vingt, elle fait de grands bonds tantôt vers le passé, tantôt vers l’avenir et sans ordre. Du funk absurde à la Zappa ou à la Funkadelic jusqu’à la tradition des auteurs tels que Dylan, Young, Joni Mitchell ; en passant par l’éclectisme de Tom Waits ou de Einstürzende Neubauten ou encore la musique programmée de gens comme Aphex Twins, DJ Shadow ou Howie B. Un voyage s’accomplit souvent en l’espace d’une seule chanson.

Une âme semblable est celle d’un artiste tel que Beck: chacun de ses concerts et de ses disques regorge de références à un long passé musical et démontre que l’originalité intégrale est illusoire.

Zita Swoon balance entre sa soumission à une force naturelle qu’ est la musique, un besoin simple et primitif de s’exprimer de manière musicale presque physique et la mise en œuvre d’une mémoire acoustique qui incite à paraphraser, à citer ce qui les a passionnés ou envoûtés.

Tantôt Stef Kamil Carlens ressemble à quelque chamane conjurant esprits et démons dans une ronde sauvage, si bien que le concert prend presque les allures d’un rituel; tantôt une chanson multiplie les clins d’œil en direction du glamrock, de la new wave ou de la techno. Ce n’est pas que Zita Swoon soit un juke-box ; leur musique est une symbiose de cette force naturelle et des influences de la tradition, qui en se renforçant mutuellement, fusionnent en une nouvelle unité.

Zita Swoon flotte sur une base de disques, de films, d’œuvres d’art plastique, dramatique, chorégraphique et littéraire. Ses concerts ne se traduisent pas en un seul lieu mental. Le spectateur est censé être lui aussi nomade : il doit participer au voyage…

Une performance de Zita Swoon est un « work in progress »; un instantané saisi sur le vif dans un processus de recherche continue. C’est pourquoi les chansons se métamorphosent sur une scène-laboratoire où tous les soirs le public est témoin d’une nouvelle expérience.