échange banquise

Retour sur le Goûter-Concert de Banquise

Le samedi 7 novembre dernier, dès 15h, un petit groupe d’enfants s’est réuni devant le Krakatoa, leurs parents qui les accompagnent, discutent avec leurs amis ou prennent en photo leurs petits devant les affiches Krakakids, une image souvenir transmise directement à toute la famille pour illustrer le premier concert du petit fils, de la nièce ou du fiston.

A l’intérieur du Krakatoa, l’équipe s’active tranquillement, on prépare le café, les jus et les sirops, les gâteaux sont cuits depuis longtemps, les musiciens ont fini leurs balances, tout le monde est prêt et surtout pressé d’accueillir les enfants.

15h15, Lili et Didier ouvrent les portes du Krakatoa, les enfants saluent tout le monde, attendent leurs copains, boivent un jus, feuillettent le programme, se prennent en photos, et surtout, ils se ruent dans la salle de concert. Les parents, quant à eux, s’arrêtent au bar, se racontent leur semaine, la dernière du p’tit… L’ambiance est familiale, il ne manquerait plus qu’un feu de cheminée pour rendre l’atmosphère encore plus chaleureuse.

gouter concert 2

Banquise lors du Goûter-Concert du 7 novembre 2015.

 

Vers 15h30, dans la salle de concert, les lumières s’éteignent, Banquise entre en scène, les enfants s’approchent timidement et les plus grands restent derrière. Dès les premières notes, la musique imprègne la salle, les enfants prennent possession du lieu, de leur concert, il y en a qui dansent, sautent, chantent, d‘autres préfèrent rester assis. Certains avaient déjà écouté Banquise sur l’ordinateur avec leurs parents, ou sur la tablette avec leur grande sœur, d’autres ne connaissaient pas du tout et se demandaient même qui c’étaient ces Banquises :  C’est leurs prénoms ? .

Pour la petite histoire, Johan, chanteur et créateur du groupe a pensé à ce nom en regardant la mer, sur la plage de Lacanau…

Les enfants semblent adorer la pop électronique aux touches de soul, ils se rapprochent de la scène, regardent les musiciens avec fascination ou interrogation, bougent avec leurs copains, se lâchent complètement, leurs yeux pétillent. Pour Manu, le claviériste du groupe:  les enfants étaient très réceptifs et surtout très expressifs, beaucoup plus que les adultes.

A la fin du concert, les musiciens saluent leur public, et s’assoient en bord de scène, Didier les rejoint sur scène avec un micro pour que les enfants puissent poser leurs questions. Toutes les mains sont levées, les plus timides, encouragés par leurs copains, franchissent le pas, certains prennent des notes, les questions fusent :

ça fait combien de temps que vous jouez ensemble ?  À quel âge vous avez appris la guitare ?  Pourquoi vous bougez les bras ?  Est-ce que vous étiez stressés même si c’étaient des enfants ? Est-ce que vous avez fait du playback ?  - Là c’est Didier qui intervient :  Au Krakatoa, il n’y a jamais de playback, c’est que du vrai ! -.

L’échange est dynamique et vivant, Manu témoigne : c’était touchant et spontané. C’est intéressant, à travers leurs questions, d’imaginer comment ils vivent le concert, ce qui les marque, ce qui les touche, ce qui leur passe par la tête…

Johan leur explique comment ils ont enregistré la musique -tout est fait maison-, tandis que Sébastien raconte que c’était la première fois qu’ils jouaient devant des enfants, et qu’ils étaient quand même un peu stressés comme à chaque début de concert, plus tard Manu ajoute : Nous n’avons pas préparé ce concert différemment, on a joué en situation d’un concert “normal”. En revanche on l’a vécu différemment, avec plus d’échange parlé avec le public qui réagissait au quart de tour.

échange banquise

Didier Estèbe et Banquise répondent aux questions des enfants.

 

Les questions semblent épuisées, et la curiosité des enfants parait assouvie. Pendant ce temps-là, Lili et son équipe ont installé le goûter dans la salle, les artistes et la musique ne paraissent plus si intéressants devant une tablée de sucreries et de gâteaux !

Tandis que les gourmands se régalent, Johan, Manu et Sébastien posent avec les enfants pour les photos et signent des autographes sur les vinyles -Maman, est-ce que je pourrai l’amener à l’école ?-.

Le goûter touche à sa fin, les enfants et les plus grands sortent de la salle, on avait presque oublié qu’il faisait jour… Ce fut une très belle expérience pour les artistes, les enfants et les adultes ! On a hâte de recommencer