Les 25 ans de la Pépinière du Krakatoa au MaMA

Le 17 Octobre prochain, la Pépinière du Krakatoa fêtera son 25e anniversaire à Paris dans le cadre du MaMA, le rendez-vous incontournable des professionnels de la musique. 

En créant sa Pépinière il y a 25 ans, le Krakatoa a ancré son projet à une scène locale foisonnante. Depuis 1993, nous réalisons ce travail indispensable pour que les musiciens émergents construisent leur projet artistique et aient le temps de le mûrir, un travail indispensable pour vous les faire découvrir.

Pour nos 25 ans, avec le soutien de la Région Nouvelle Aquitaine, nous sommes heureux de vous inviter à (re)découvrir en showcase à l’occasion du MaMA 3 des nombreux projets que nous soutenons : deux lauréats 2018, TH DA FREAK et THEA accompagnés d’un ancien lauréat, BOTIBOL

MaMA Fly recto

PROGRAMMATION

TH DA FREAK (Lo-fi / Noise Pop)

Projet solo du bordelais Thoineau Palis, TH da Freak allie indie rock et pop lo-fi. Obsédé par les grosses tronches des années 90 (Nirvana, Teenage Fanclub, Dinosaur Jr) et les compositeurs de pop avant-gardiste (R. Stevie Moore, Alex G, Sparklehorse, early Beck), TH da Freak s’inscrit dans cette lignée d’artistes à la pop bricolée mais aux mélodies toujours accrocheuses. Do-It-Yourself forever mais sur scène, il s’entoure de ses slackers de toujours pour envoyer un set rock noisy avec un gros sourire. ECOUTER 

THEA (Pop Folk)

Sur une plage de sable gris, on distingue une silhouette nonchalante qui semble bouder le soleil. Elle c’est THEA. Sélectionnée aux Inrocks Lab en 2018, elle a déjà sorti deux titres produits par Mark Daumail de Cocoon et sortira son premier EP Leave It To The Sun le 19 octobre prochain chez Haiku Records, enregistré aux côtés de Vincent Bestaven (Botibol, Petit Fantôme…). Sur scène, elle déroule ses compositions simplement avec une voix, une guitare et parfois quelques percussions : en somme une ligne claire, qui vous rappellera à coup sûr vos meilleurs souvenirs pop, évoquant tour à tour Feist, Natalie Prass ou encore Angel Olsen.  ECOUTER 

BOTIBOL (Folk)

Botibol c’est le projet de Vincent Bestaven (Petit Fantôme, Crâne Angels …). Devenu incontournable dans le décor de l’indie français suite à plusieurs disques remarqués et remarquables de par la qualité de leurs compositions, de leurs arrangements, comme de la liberté et de la légèreté qu’ils soufflent » (Mathieu Choquet pour Mowno), Vincent Bestaven se trouve un peu de temps entre ses occupations avec Petit Fantôme pour tailler la route et donner des concerts solo. Guitare, Piano et Voix : la formule est minimaliste et elle met un peu plus en valeur la pureté et le soin apporté au songwriting.  ECOUTER

INFOS PRATIQUES :

Mercredi 17 Oct de 14:00 à 16:00

O’Sullivan, 92 Boulevard de Clichy, 75018 Paris

Entrée sur accréditation au MaMA uniquement

Plus d’infos sur le MaMA : ICI

LA PEPINIERE DU KRAKATOA : QU’EST-CE QUE C’EST ?

Dès 1993, le Krakatoa a fait le choix d’axer une partie importante de ses activités pour soutenir les musiciens locaux. La Pépinière était née, 2018 marque son 25ème anniversaire. Résidences, répétitions, sessions de formation, conseils, 25 années au service de l’émergence et de l’accompagnement de projets artistiques. 25 ans après sa création, la Pépinière est devenue un dispositif d’aide à la création et à la professionnalisation parmi les plus reconnus et actifs de France avec plus de 130 projets soutenus. Parmi eux, nous pouvons citer Odezenne, John and The Volta, A Call At Nausicaa, Be Quiet, Improvisators Dub, Botibol, Shaolin Temple Defenders, Crâne Angels, Calc, les Hurlements d’Leo, Dätcha Mandala ou JC Satàn

Plus d’infos sur notre dispositif : ICI

Les 25 ans de la Pépinière du Krakatoa au MaMA

Le 17 Octobre prochain, la Pépinière du Krakatoa fêtera son 25e anniversaire à Paris dans le cadre du MaMA

“Un musicien dans ma bibliothèque” à la Médiathèque de Mérignac

Le samedi 29 septembre 2018, quelques enfants et grands enfants étaient réunis autour de l’artiste musicien Grégory Desgranges pour vivre ensemble un après-midi fait de musique, de poésie spontanée et d’échange…

Confortablement installés au plateau jeunesse de la Médiathèque de Mérignac, les enfants ont fait la connaissance de Grégory Desgranges et de quelques-unes de ses guitares, ils ont discuté musique, instruments et blues. Les adultes qui les accompagnaient sont finalement restés, curieux, avec l’envie de participer…

IMG_1579Avant de rejoindre la Médiathèque, Grégory avait composé une base instrumentale, un petit blues nonchalant… après une première écoute, les mots commencent à couvrir le paperboard, certains pensent à “une plage”, au “sable fin”, à “l’Afrique”, d’autres entendent “un cheval au pas” ou voient “un arlequin sur la lune” et même une “bataille de crabes”… il y a aussi des jolies idées fixes “moi j’aimerai qu’il y ait un joueur de balalaïka”

Des mots puis des phrases prennent forme à partir de l’écoute des quelques notes composées et de l’imagination des petits comme des grands… et c’est ainsi que leur chanson est née ! De la poésie brute pour raconter les songes fantaisistes d’une chèvre endormie dans une ferme.

Grégory installe alors son studio nomade: un micro, un filtre anti-pop, un ordinateur, une carte son et le tour est joué ! Tous en rond autour IMG_1593du micro, la chorale éphémère répète avant d’enregistrer sous le regard pétillant des plus grands (et de leurs petits objectifs enregistreurs de souvenirs).

Ils enregistrent plusieurs fois, corrigent quelques enchaînements, et une d’entre eux a même prêté sa voix pour un rap audacieux !

Les enfants, assez fiers de leur accomplissement de l’après-midi, essayent les instruments de Grégory avant de se dire au revoir : guitare classique, électrique, dobro, banjo… ils veulent toutes les essayer !

Une chèvre endormie sur une botte de foin

Rêvant de sable fin et de voyages lointains

Au pays des oursins, elle croise un arlequin

Qui joue du banjo africain

**

Là-haut, jusqu’au bout du monde

Il y a tant d’aventure, la chèvre peut se teindre en blonde

et repeindre sa voiture

**

En marchant comme un cheval au pas,

elle croise un joueur de balalaïka

Et au loin, elle croise une mouette qui se bat avec un rat

**

Là-haut, jusqu’au bout du monde

Il y a tant d’aventure, la chèvre joue au basket

et nettoie sa trompette

Sahara en pré-production scénique à l’Antirouille

Du 8 au 10 Octobre, Sahara sera en pré-production scénique sur la scène de l’Antirouille en partenariat avec Rock & Chanson, le Krakatoa et avec le soutien du CNVCe travail sur scène permettra à Sahara de préparer le Tropicalla Tour, une tournée composée d’une vingtaine de dates à travers la France et l’Europe.

TROPICALLA TOUR

sahara tour

11/10 – La Rochelle – Le Comptoir des Francofolies

12/10 – Tours – Les Colettes

13/10 – Tours – Canadian Café

15/10 – Rennes – Cafe Clara

18/10 – Rennes – QUAI 13

19/10 – Caen – Portobello – La Liaison

20/10 – Reims – Art Pop

21/10 – Lille – Café Peacock

23/10 – Paris – 10 ans de L’INTERNATIONAL

25/10 – Bruxelles – TBC

26/10 – Metz – Aérogare Station Lothaire

27/10 – Gand – Fatima Gent

28/10 – La Haye – Sofar Sounds

28/10 – Lyon – Kraspek Myzik w/Lise

30/10 – Lyon – Sonic Ballroom w/ San Carol

01/11 - Toulon – Le Telegraphe

02/11 - Toulon – Le Telegraphe

8/11 – Sigean – La Maison 1852

16/11 – Bordeaux – Sonatik -Concert sous Terre

29/11 – Paris – Le Hasard Ludique – Sahara x Nyokobop

Sahara en pré-production scénique

Le dispositif de co-accompagnement iddac-SMAC d’agglomération

L’IDDAC et les 4 scènes de la SMAC d’agglomération bordelaise s’unissent autour d’un dispositif de co-accompagnement unique en France.

Depuis plus d’un an, la SMAC d’agglomération bordelaise (KRAKATOA / ROCKSCHOOL BARBEY / ROCHER DE PALMER / ROCK ET CHANSON) et l’IDDAC travaillent ensemble sur la conception d’un dispositif de co-accompagnement d’artistes locaux. Zoom sur ce projet, dont la première édition a débuté en janvier dernier.

L’IDDAC (agence culturelle du département de la Gironde) et ces 4 structures labellisées SMAC (scène de musique actuelle) se retrouvent régulièrement autour de l’accompagnement de projets girondins. Afin de pérenniser ces actions et permettre une mise en commun de leurs moyens et savoirs faire (matériel / réseau / expertise) ces 4 entités ont pensé et conçu un dispositif collaboratif à destination d’artistes locaux en voie de professionnalisation. Cette année d’accompagnement permet aux groupes de bénéficier d’une mise à disposition d’un certain nombre de ressources (lieux, compétences, réseau…) propices à leur développement et conduisant à une automatisation des projets

C’est donc collectivement que ces 5 structures girondines ont fait le choix d’accompagner J-Silk et Ariel Ariel pour la première année du dispositif.

 ariel jsilk J-silk, crédit photo : Yori Moy // Ariel Ariel, crédit photo : Miguel Ramos

J-SILK (Neo-soul)

     J-Silk est un trio de soul-pop qui mélange Hip-Hop, Electro et Pop. S’imposant très rapidement sur la scène bordelaise, le groupe est accompagné par diverses structures comme Banzaï Lab, Rock et Chanson ou encore le Rocher de Palmer. 2018 marque pour eux la sortie et la promotion de leur deuxième EP, un travail scénique important via des résidences et la pré-production d’un album qui devrait sortir courant 2019.

J-Silk-If-You-Leave-759x469

       Pour (re)découvrir J-Silk :

Clip “It’s Up to you” : https://www.youtube.com/watch?v=PB8CkBP1ym0
Clip “End Me” : https://www.youtube.com/watch?time_continue=11&v=cojERB7Arb0

Photo extraite du clip “If you leave”

    

Ariel Ariel (Pop)

Ariel Ariel est le projet musical d’Ariel Tintar qui a fait ses armes dans différentes formations musicales telles que Pendentif, Babe ou encore Sahara. Ce multi-instrumentiste nous offre une pop fascinante, magnétique et d’une élégance frappante.
En 2018, la formule évolue et se resserre autour d’Ariel et de sa vision fantasmée de son île d’origine, la Martinique. Ariel Ariel est co-accompagné, depuis plusieurs années, par le Krakatoa et la Rock School Barbey.

13221471_499925113532286_4645331984466536379_n

       Pour (re)découvrir Ariel Ariel :

Clip “Odessa” : https://www.youtube.com/watch?v=GPTIC6rI0aE
Extrait live « es ou ka sonje » : https://www.facebook.com/ArielArielmusic/videos/841113002746827/

Photo: pochette “Mwen menti”

 

Plus d’informations sur les actions menées avec J-Silk et Ariel Ariel dans le cadre de ce dispositif de co-accompagnement : http://www.smacdagglobx.org/dispositif-de-co-accompagnement-iddac-smac-dagglomeration/

Sweat Like An Ape ! en tournée

En attendant la sortie d’un troisième album, le groupe de Post-Punk-Dance Sweat Like An Ape continuera de nous faire danser à travers une petite tournée dans le sud.

 

Mercredi 3 Octobre : Bar Le Ravelin – Toulouse
Jeudi 4 Octobre : Le Grand Café Français – Aubenas 
Vendredi 5 Octobre : Mas Ê Fée – Mercurol
Samedi 6 Octobre : Paloma – Nîmes 

 

Né à Bordeaux en 2013, Sweat Like An Ape ! développe un set à l’urgence effrénée où l’énergie punk s’allie à une pop lumineuse et dansante. Bien qu’on y sente une influence anglo-saxonne (de par, en partie, les origines du chanteur, Sol Hess), les quatre garçons ont plaisir à fricoter avec le groove, que ce soit celui de James Chance ou du roi nigerien Sir Victor Uwaifo. Amoureux de climats épais, ils n’hésitent pas à y injecter cependant une dose d’intrigue et d’intensité. Ayant chacun une belle expérience scénique avec divers projets musicaux actuels et passés (ainsi que dans d’autres domaines tels que la bande dessinée, les arts visuels, le scénario…), ils prennent leur nom au pied de la lettre, et livrent des lives où la sueur et la danse sont à l’honneur.

Sortie du 1er EP de THEA

THEA annonce avec une magnifique session live la sortie de son premier EP Leave It To The Sun

Cette session live réalisée par le collectif Noise Chamber au Manoir de Léon, présente Leave It To The Sun, le premier extrait du premier EP de THEA. Leave It To The Sun a été réalisé par le bordelais Botibol (ex-lauréat pépinière) et paraîtra le 19 Octobre chez Haïku Records.

Sur une plage de sable gris, on distingue une silhouette nonchalante qui semble bouder le soleil. Elle c’est THEA. Sur scène, elle déroule ses compositions simplement avec une voix, une guitare et parfois quelques percussions : en somme une ligne claire, qui vous rappellera à coup sûr vos meilleurs souvenirs pop, évoquant tour à tour Feist, Natalie Prass ou encore Angel Olsen.