paysage - photo arc en ciel ariel - Haute DEF

Ariel Ariel

Pop

Après avoir parcouru la France et le monde avec Pendentif pendant 4 ans, Ariel décide de chanter et d’interpréter ses propres titres pour se rapprocher de ses origines à la fois lointaines et intimes. Ariel Ariel est la première étape de ce discours créatif qui mêle poésie chantée et pop sur fond de musique traditionnelle. Il s’entoure sur scène de trois musiciens dont Blandine Millepied avec qui il partage les voix. Entre chant en créole et titres pop moderne, Ariel Ariel synthétise avec élégance la rigueur d’une formation classique, la redécouverte de ses racines créoles et sa culture indie pop à travers des titres bigarrés et introspectifs.

Co-accompagné par la Rock School Barbey

VIDEO

ACTUS

Plus personnel et plus intimiste, Ariel Ariel enregistrera cet été un nouveau disque dont la sortie est prévue en 2019.

CONCERTS

20/10 – Jazz club Moods – Festival of DIY Artists, distric 5, Suisse

MUSIQUE

“MWEN MENTI” (EP) – 2016

PRESSE

Les Inrocks

“Ariel Ariel rend hommage à ses disques de chevet : la rythmique afro-pop des Sud-Africains John Wizards, les chansons atmosphériques de l’Argentine Juana Molina ou encore Paul Simon – époque Graceland. Baptisé Mwen mwenti soit “J’ai menti” en créole, ce premier ep de pop bigarrée et introspective restitue dans ses textes des “bribes de mémoire d’une langue entendue enfant.” - Abigail Aïnouz

Cosmopolitain

“Ariel Ariel nous a fait un effet maousse avec ce clip de toute beauté, et cette chanson pleine de chausse-trappes”

Atelier des Médias

“Belle écriture pop, fraicheur et énergie musicale de la part de cet ancien clavier du groupe Pendentif qui avait envie de faire découvrir ses chansons. Bien lui en a pris, car Comme Toi est d’une élégance frappante, avec son clip en dessin animé splendide”

Les oreilles curieuses

“Entre pop moderne et sonorités afro et créoles, Ariel Ariel nous transporte et nous envoûte comme sur le très rock « Odessa » chanté par Blandine Millepied et les accents post-punk de « Condition féminine » qui est chanté en anglais. L’heure est venue de confier mon instant fragilité car j’ai versé une larmichette sur le dernier titre « Souviens-toi » qui est une sublime ballade sentimentale piano-voix qui clôt magistralement ce Mwen Menti. En six titres, le Bordelais nous emmène dans son jardin secret sensoriel rempli de souvenirs en tous genres avec une multitude d’influences musicales qui l’ont marqué à tout jamais. Je vous conseille de ne pas le louper au Festival We Love Green car de grands moments de frisson seront à prévoir.”

 

Liens