1COLISION-Photo-presse-colision-paysage-72DPI--F.-A-D-min-min-2-ConvertImage

COLISION

Rock Grunge, Shoegaze

La musique est faite pour danser, donner de la joie ou encore sauver le monde (d’après Bono)… Colision n’est rien de tout cela. Le quatuor bordelais vide sa rage profonde au détour de riffs massifs et de frappes radicales. Guidé par un chant froid parfois éthéré ou éraillé, déclamant que les malheurs ont besoin d’être hurlés plutôt qu’oubliés, Colision délivre une mélancolie défoulante, authentique. C’est un regard vers un ciel gris traversé par de rares rayons de lumières. Une énergie pure qui s’abandonne dans un chaos de passions brûlantes.

Actu

TBA

Concerts

TBA

 

Vidéo

 

Musique

 

New Noise Magazine

« Que l’on fasse place aux Bordelais de Colision et à leur tout premier EP. Car voilà une proposition alléchante, polarisation de deux tendance majeures des musiques alternatives du début des années 90. […] Peu de chances de rester insensible à la solidité des riffs et à la fluidité des mélodies. Ce qui ne rend l’ensemble qu’un peu plus efficace, permettant de captiver l’auditeur jusqu’à la lourde conclusion « Found It ». […] Un premier essai très prometteur. »

Muzzart

“Bordelais, Colision pratique le “grungegaze”. Un habile mélange, donc, entre instrumentation grunge et vocaux plutôt éthérés, parfois braillés aussi qui, sur ce Healing is not linear sorti chez Ideal Crash “from Rennes” tient toutes ses promesses. […]. Il s’agit vraisemblablement de son premier long format et ce dernier pourrait, en toute logique, lui valoir les honneurs. […] Colision est la preuve que le talent jonche l’hexagone. Sa signature chez Ideal Crash, label adepte du DIY et de l’objet artisanal soigné et passionné, n’est nullement surprenante. Au contraire, elle valide sa sincérité et lui permet la sortie d’un disque significatif.”

 Indiemusic

“Le quatuor grungegaze bordelais Colision n’est pas venu pour enfiler des perles. C’est le moins que l’on puisse dire avec « Healing is Not Linear », son redoutable premier EP à la fibre noire, nerveuse et endurcie. Au programme : des riffs massifs, un chant froid et solennel et des frappes lourdes et métalliques. Dans le chaos des passions brûlantes, rien n’est laissé au hasard.”

Liens