THEA couv ©Hélène Tchen

THEA

Pop/Folk

Sur une plage de sable gris, on distingue une silhouette nonchalante qui semble bouder le soleil. Elle c’est THEA. Sélectionnée aux Inrocks Lab en 2018, elle a déjà sorti deux titres produits par Mark Daumail de Cocoon et son premier EP est disponible depuis le 19 Octobre sur Haïku Records, 2 jours seulement après son concert au Mama Festival ! Son nouvel Ep «Leave It To The Sun» a été enregistré aux côtés de Vincent Bestaven (Botibol, Petit Fantôme…). Sur scène, elle déroule ses compositions simplement avec une voix, une guitare et parfois quelques percussions : en somme une ligne claire, qui vous rappellera à coup sûr vos meilleurs souvenirs pop, évoquant tour à tour Feist, Natalie Prass ou encore Angel Olsen.

ACTUS

Le premier EP, réalisé par Vincent Bestaven (du groupe Botibol, ancien lauréat de la Pépinière) est disponible depuis le 19 octobre chez Haïku Records. THEA intègre en 2019 le parcours résident du Chantier des Francos.

PRESSE

Les Inrocks

“Premier bon signe : c’est le magicien des sons bordelais Botibol qui produit le premier EP, Leave It To The Sun, de la musicienne et chanteuse Théa. Second bon signe : c’est l’excellente structure Haïku qui sortira cet EP le 19 octobre, deux jours seulement après sa prestation au festival Mama de Paris. Troisième bon signe : Théa avait été largement soutenue lors de l’exercice 2018 de l’InrocksLab, grâce à deux titres produits par Marc Daumail (Cocoon). Quatrième bon signe enfin : Noise Chamber a produit, pour Haïku, une session live en studio de Théa, riche en malice pop et spleen folk – on pense à des fausses filles sages comme Feist ou Regina Spektor. On ne pense surtout plus à rien, tant il fait bon s’abandonner à cette musique claire et douce.” Par JD Beauvallet

CONCERTS

05/12 : @Le Papier Timbré (Bars en trans) - RENNES

VIDÉO

MUSIQUE

Liens