RESIDENCE_COUV_SITE

Résidence de création & Atelier d’expression libre dans l’unité des grossesses pathologiques du CHU de Bordeaux

Du lundi 26 au jeudi 29 novembre 2018, les artistes musiciens Iza SCHARFF, Mathieu CAYLA et Henrique Silva, accompagnés par les médiatrices culturelles du CHU et du Krakatoa, se sont installés au cœur de la maternité du CHU de Bordeaux… Patientes, soignants et familles ont été invités à participer à l’écriture d’une chanson en confiant aux artistes leurs mots, leurs ressentis et leurs émotions.

Le CHU de Bordeaux et le Krakatoa liés depuis de nombreuses années …

La direction de la communication et de la culture du CHU de Bordeaux et le KRAKATOA construisent ensemble, dans le cadre du dispositif « Culture et Santé », des rendez-vous autour de la musique et de la création artistique, au cœur des services, dans divers pôles du CHU. Ces belles propositions sont encadrées par des musiciens professionnels et les médiatrices culturelles. Le personnel soignant est également pleinement associé à la construction de ces bulles musicales.

L’idée de la résidence de création est née d’une envie partagée entre les soignants de l’unité des grossesses pathologiques et les médiatrices du CHU et du Krakatoa. Les premières réunions de rencontre et d’échanges ont eu lieu il y a un an et demi où chaque personne impliquée dans le projet a fait part de ses envies, ses craintes, ses contraintes liées au quotidien et à la nature du service. Au fil de ces échanges, la résidence s’est dessinée, le choix des artistes est devenu une évidence, les dates se sont fixées dans le calendrier en s’adaptant au service, les soignants ont rencontré les artistes, les artistes ont rencontré les soignants, les couloirs, et les murs qui les accueilleront pendant ces quelques jours.

Les artistes !

Depuis quelques années, le Krakatoa partage de belles aventures musicales avec Iza Scharff et Mathieu Cayla au travers de propositions de qualités artistiques et humaines. Déambulations musicales à l’hôpital des enfants, concerts en chambre, Bulles Musicales pour les 3 mois – 3 ans, résidence d’écriture dans les quartiers… c’est tout naturellement que le pôle Médiation a proposé à Iza et Mathieu de s’immerger dans le service. Et puis il a quelques mois Iza a rencontré Henrique Silva, un musicien originaire du Cap-Vert arrivant de Lisbonne, c’est le coup de foudre musical ! et puis Iza nous a présenté Henrique… une évidence ! le trio pour cette résidence était formé… un beau dialogue s’est installé entre tous !


Se rencontrer en musique !

Déambuler en musique dans le service, aller à la rencontre des personnes qui patientent, qui travaillent, qui sont de passage…Collecter des mots, des envies, des émotions… Une résidence de création c’est en avant tout une rencontre partagée entre plusieurs univers, s’inspirer des émotions, des histoires, des moments, et à partir de tout cela créer un objet musical…

Déambulation_mater_couv

Pour faire connaissance avec les patientes et les soignants, les trois musiciens ont déambulé dans le service et de douces mélodies latines et mélopées portugaises ont habillé les couloirs de l’aile Nord et l’aile Sud du service.

Au fil des notes, l’atmosphère du service change, évolue: des échanges de sourires, de regards, les allers et venues dansants / dansés des soignants… certaines portes s’ouvrent, et petit a petit, des patientes rejoignent la déambulation.

Les musiciens se sont présentés aux patientes, soignantes et aux familles, ils ont raconté le pourquoi de leur présence ici avec eux, et les ont invité à rejoindre le Salon des Familles, une pièce à part, un pas de côté entre l’aile Nord et l’aile Sud du second étage de la maternité.

Le Salon des Familles transformé en studio de musique !

Le premier jouenregistrement_materr, avec la complicité des Blouses Roses, des flèches colorés indiquant un certain “studio de musique” s’affichent dans les couloirs, au côté des photos de concert de Pierre Wetzel installées quelques jours auparavant… Iza et Mathieu installent leurs instruments, et Henrique son studio d’enregistrement : ordinateur, micros, enceintes de monitoring, synthétiseurs prennent place dans le Salon des Familles. Les médiatrices installent un coin convivial pour prendre le thé et tissent les liens entre soignants, patientes et artistes !

Au fil des jours, le studio est devenu un endroit chaleureux où patientes, soignantes et familles passent, s’arrêtent pour écouter des jolies mélodies, pour boire un thé, se rencontrer, discuter...

On y parle de musiques, d’éducation, de petite et grande enfance, de philosophie, de langues familières & étrangères, de familles, des papas et de leurs jolies façons de choisir les vêtements pour leurs chéries, de poésie, de gastronomie, de littérature, du temps qui passe, de pourquoi on est là…

« Ce projet abouti et innovant fut une belle rencontre pour tous.Nos patientes ont trouvé auprès des artistes, dans un studio improvisé, une écoute, un moment de partage propice à l’évasion. Les équipes soignantes ont aussi partagé et apprécié ces instants musicaux. L’alchimie a été au rendez-vous à notre grande satisfaction. » Véronique Jégo, sage-femme coordinatrice

salon_musique_mater

Au fil des rencontres, chaque personnalité vient enrichir le travail des trois artistes, on y dépose des mots, des ressentis, on y enregistre des émotions, des “amour” dans sa langue maternelle, des envies de soleil, de champagne, de chez soi. Une chorale s’est naturellement constituée, elle est plurielle, de nombreuses patientes apportent avec elles des mots issus de langues diverses, d’autres participent aux chœurs pour réaliser une harmonie.

Nuage_de_mots_mater

1

2

Une équipe formidable, sans commune mesure qui a donné au service patho un vrai rayon de soleil. Vous nous avez provoqué des émotions fortes et intenses. Cette initiative est riche de sens, de musiques et de rencontres… MERCI MILLE FOIS à toute l’équipe = musiciens, chanteurs, médiateurs culturels… vous nous avait fait voyager ! (une patiente)

Une chanson « Dedans Dehors »

écriture

Avec les mots, les envies et les manques des patientes et des soignantes, les musiciens en ont fait une chanson…

Ils racontent :

“Sans idée précise, c’est d’abord une suite d’accords qui nous est venue, quelque chose qui évoquait une promenade (une “ballade”?) douce et enjouée, – car nous étions empreints de toute cette bienveillance hospitalière ! – mais aussi teintée d’un peu de nostalgie. C’est ainsi qu’est née la forme en 2 parties: la première majeure, plutôt solaire, la seconde mineure, un peu plus mélancolique [...] Dès lors, la thématique dehors/dedans s’est imposée comme une évidence: ces patientes (c’est le cas de le dire) qui attendaient[...], leur séjour à l’intérieur d’un service, comme dans un autre ventre, en attendant de pouvoir en sortir, et nous-mêmes qui étions dans ce va-et-vient entre nos vies extérieures et ce retour quotidien à la maternité… C’était vraiment ce qui nous reliait toutes et tous.”

Le paysage sonore du service…

“De la ballade (chanson) à la ballade (marche), il n’y avait qu’un pas et l’idée toute simple nous est venue d’une pérégrination radiophonique dans ce paysage sonore si particulier, où l’on avancerait vers une bulle musicale… pour en ressortir un peu différents.”

Que ces rencontres soient musicales, parlées, silencieuses, joyeuses… elles ont trouvé leur place dans le paysage sonore du service, rythmé par les bruits de pas, les bips des machines, les sons du monitoring, le son de l’ascenseur, les notes de musiques qui s’échappent d’une chambre …

A l’issue des quatre jours, la réalisation prend forme. Des émotions et des mots des participants naît une chanson accompagnée d’un paysage sonore. L’objet musical capture la chaleur et l’authenticité des conversations et du partage de cette semaine en résidence de création.

« Nous n’oublierons jamais ! » concluent d’une même voix les personnes présentes lors des derniers instants de cette résidence qui a fait circuler dans ce coin de l’hôpital un vent frais d’évasion…

 

Écouter, découvrir, ré-écouter…

*Pour une jolie immersion, nous vous conseillons une écoute au casque !

En tant que musiciens, c’est une expérience hors-du-commun que nous avons vécue. Il est rare de réaliser aussi original en étant entouré d’autant de bonnes ondes. Car il faut le dire: toutes les personnes concernées de près ou de loin par ce projet ont fait preuve de bienveillance, de patience et d’optimisme. Mathieu, Iza & Henrique, musiciens