GC_12.10 (6)

Retour sur le Goûter-Concert avec Jesse Stride

Ce Samedi 12 octobre 2019… ou plus tôt un jour en 1875 aux Etats-Unis…  un vent chaud et poussiéreux du Kansas enveloppa le Krakatoa.. sur scène, banjo, contrebasse, dobro, harmonica et guitares… Jesse Stride entrait en scène pour nous conter et chanter son aventure !

CoJesse stridemme à son habitude, le Goûter-Concert était complet et nous étions ravis d’accueillir quelques nouveaux habitants du quartier d’Arlac et de retrouver quelques habitués qui ne ratent plus un rendez-vous Krakakids. Certains enfants qui connaissent la salle par cœur ont entraîné les plus grands dans une visite maîtrisée des lieux, et pour d’autres ce samedi 12 octobre allait porter le souvenir de leur tout premier concert !

des impatients, des inquiets, des envies de danser, des sourires, quelques déguisés… les Krakakids étaient bel et bien là !

Tout le monde s’est installé dans la salle, la plupart s’était assis par terre et tentait de deviner les instruments présents sur scène. Didier Estèbe, le directeur du Krakatoa, est monté sur scène pour accueillir toutes ses petites et grandes oreilles curieuses, les invitant à vivre la musique comme ils en avaient envie… rester assis, danser, courir, s’allonger… et pour imiter les parents les soirs de concerts, Didier a proposé aux Krakakids d’appeler les artistes en criant très fort ! Ce qui fut concluant !

Les 4 musiciens de Jesse Stride entrèrent en scène… les sons de la contrebasse, du banjo et de la guitare plongèrent le Krakatoa dans ces paysages poussiéreux dignes d’un vieux western…la voix d’Alice, la chanteuse, guidait les Krakakids dans l’aventure de Jesse et Molly.

Certains enfants dansaient, d’autres imitaient la guitare, quelques enfants plus grands suivaient attentivement l’histoire des deux personnages… à la fin du concert, en guise de rappel, les musiciens sont venus jouer dans le public, au milieu des enfants qui se rapprochaient, les yeux ébahis… Et le traditionnel échange en bord de concert fut riche ! Tous les instruments furent présentés, certains Krakakids se demandaient quand était né le groupe, pourquoi ils avaient choisi de faire de la musique… et Alice conclut ce dialogue en invitant les enfants à “faire de leurs rêves la vraie vie”…

Les musiciens racontent :

“Quel bonheur d’apercevoir des pupilles rondes collées au bord de la scène, leurs visages dépassant à peine celle-ci. Jesse Stride est heureux et fier d’avoir pu raconter son histoire à un public guettant les péripéties de cette aventure.
Les musiciens s’y croyaient autant que le public, le temps d’un instant nous sommes partis voyager au 19e siècle. Lorsque nous avons créé Jesse Stride nous pensions à partager cette aventure avec un public familial, comme une pause dans le temps. Le Krakatoa nous a permis de réaliser cela, et nous aimerions énormément continuer à jouer et intervenir dans ces propositions de médiations. Car il est très important pour nous de partager une culture musicale qui s’imprègne d’un passé historique , par l’histoire que nous racontons en chansons et aussi par les instruments qui se trouvent sur scène. Un grand merci à ces enfants qui, nous l’espérons, ont pris goût à cette aventure, aux parents, qui permettent à leurs enfants de découvrir tôt des artistes, des histoires et à nourrir leur curiosité, et aux organisateurs, sans qui tout cela ne serait possible. Vous l’aurez compris ce fût un échange savoureux et convivial.”