Un_musicien_dans_ma_bibliothèque_couv

“Un musicien dans ma bibliothèque” à la Médiathèque de Mérignac

Le samedi 29 septembre 2018, quelques enfants et grands enfants étaient réunis autour de l’artiste musicien Grégory Desgranges pour vivre ensemble un après-midi fait de musique, de poésie spontanée et d’échange…

Confortablement installés au plateau jeunesse de la Médiathèque de Mérignac, les enfants ont fait la connaissance de Grégory Desgranges et de quelques-unes de ses guitares, ils ont discuté musique, instruments et blues. Les adultes qui les accompagnaient sont finalement restés, curieux, avec l’envie de participer…

IMG_1579Avant de rejoindre la Médiathèque, Grégory avait composé une base instrumentale, un petit blues nonchalant… après une première écoute, les mots commencent à couvrir le paperboard, certains pensent à “une plage”, au “sable fin”, à “l’Afrique”, d’autres entendent “un cheval au pas” ou voient “un arlequin sur la lune” et même une “bataille de crabes”… il y a aussi des jolies idées fixes “moi j’aimerai qu’il y ait un joueur de balalaïka”

Des mots puis des phrases prennent forme à partir de l’écoute des quelques notes composées et de l’imagination des petits comme des grands… et c’est ainsi que leur chanson est née ! De la poésie brute pour raconter les songes fantaisistes d’une chèvre endormie dans une ferme.

Grégory installe alors son studio nomade: un micro, un filtre anti-pop, un ordinateur, une carte son et le tour est joué ! Tous en rond autour IMG_1593du micro, la chorale éphémère répète avant d’enregistrer sous le regard pétillant des plus grands (et de leurs petits objectifs enregistreurs de souvenirs).

Ils enregistrent plusieurs fois, corrigent quelques enchaînements, et une d’entre eux a même prêté sa voix pour un rap audacieux !

Les enfants, assez fiers de leur accomplissement de l’après-midi, essayent les instruments de Grégory avant de se dire au revoir : guitare classique, électrique, dobro, banjo… ils veulent toutes les essayer !

Une chèvre endormie sur une botte de foin

Rêvant de sable fin et de voyages lointains

Au pays des oursins, elle croise un arlequin

Qui joue du banjo africain

**

Là-haut, jusqu’au bout du monde

Il y a tant d’aventure, la chèvre peut se teindre en blonde

et repeindre sa voiture

**

En marchant comme un cheval au pas,

elle croise un joueur de balalaïka

Et au loin, elle croise une mouette qui se bat avec un rat

**

Là-haut, jusqu’au bout du monde

Il y a tant d’aventure, la chèvre joue au basket

et nettoie sa trompette